Transport aérien

Le SPF défend les intérêts européens à l’Assemblée générale de l’aviation civile

En 2019 s’est tenue, à Montréal, l’Assemblée générale de l’OACI (Organisation de l’aviation civile internationale), qui a lieu tous les trois ans. L’OACI, qui est une agence des Nations unies, élabore la réglementation internationale en matière d’aviation civile. La délégation belge se composait d’experts de la Direction générale Transport aérien (DGTA) du SPF Mobilité et Transports. Ils y ont défendu et soutenu les positions européennes. 

L’Assemblée générale de l’OACI est la réunion la plus importante dans le domaine de l’aviation civile. C’est là que les principes et l’approche à suivre en matière d’aviation civile sont fixés pour les prochaines années. À cet effet, de nombreuses réunions thématiques sont organisées pour dégager les orientations à suivre. Il est donc important d’y participer activement afin de défendre la vision et les intérêts européens avec les autres États membres.  

L’essentiel du travail réside dans la préparation. Les experts de la DGTA participent à des réunions aux niveaux régional, national et européen pour négocier et aboutir à une position bénéficiant d’un large soutien. Ces positions arrêtées au niveau européen doivent être défendues à l’Assemblée générale de l’OACI. Il importe de convaincre les partenaires internationaux du bien-fondé de la vision européenne et de faire en sorte que les positions européennes soient adoptées.  

Kris Clarysse, responsable de la cellule stratégique de la DGTA : « Tout comme il y a trois ans, l’attention s’est portée sur le climat. Le soutien au système de compensation et de réduction des émissions de carbone dans l’aviation internationale a été réaffirmé à une large majorité. 

En outre, la résolution sur le changement climatique a également été adoptée et il a été convenu d’élaborer pour la prochaine assemblée de l’OACI en 2022 des stratégies visant à réduire les émissions de CO2 à long terme. »  

An De Lange, coordinatrice de la politique internationale en matière aéronautique : « Les États membres européens attachent une grande importance à l’assistance aux victimes d’accidents aériens. Les victimes et leurs familles devraient recevoir le même type d’aide quel que soit l’endroit où l’accident s’est produit dans le monde. Cette proposition a été largement soutenue lors de l’Assemblée générale.  

Une autre priorité européenne est l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. Des progrès ont également été réalisés dans ce domaine au niveau de l’OACI et plus particulièrement en ce qui concerne l’harmonisation et la mise en œuvre des meilleures pratiques réglementaires et l’amélioration de l’expérience des passagers. » 

C’est avec un sentiment de satisfaction que la délégation belge est revenue de l’Assemblée générale. Avec ses partenaires européens, la Belgique est parvenue à faire adopter ses positions sur différents sujets. 
 

L’Assemblée générale de l’OACI 2019 en chiffres 

  • 182 des 193 États membres étaient présents
  • Plus de 3 000 participants 
  • 640 documents et rapports 
  • 10 jours de réunion, 34 sessions
Tags
Back to top button