Transport routier

2019 – Vers une nouvelle application pour la gestion des immatriculations de véhicules

En 2019, la Direction pour l’immatriculation des véhicules (DIV) a traité 1 717 006 immatriculations. Près de 80 % des immatriculations ont été traitées via WebDIV. Toutes ces transactions sont gérées par un système informatique qui est sur le point d’être rénové. La nouvelle application simplifiera la gestion des dossiers par les collaborateurs de la DIV et, bien entendu, améliorera également le service aux clients.  

1 717 006 immatriculations en 2019 

En 2019, la DIV a traité 1 717 006 immatriculations et a délivré 1 185 685 plaques d’immatriculation. Tant les personnes que les entreprises peuvent immatriculer un véhicule. Sur la base de cette immatriculation, une plaque d’immatriculation peut être liée à une personne ou entreprise et un véhicule.  

Près de 80 % de ces immatriculations sont traitées de manière électronique par les assureurs via WebDIV. Pour un certain nombre de transactions, cela n’est pas possible. Par exemple pour demander un duplicata, pour demander une plaque d’immatriculation de transit ou pour immatriculer un véhicule importé qui n’a pas encore été enregistré.  

Les nouvelles technologies offrent de nouvelles possibilités 

Martine Indot, Directrice générale de la DG Transport routier et Sécurité routière : « La technologie de l’application actuelle est dépassée, et les coûts de maintenance sont élevés. Avec cette nouvelle application, nous investissons dans un système flexible et convivial pour l’avenir. Cela profite à nos propres collaborateurs qui peuvent travailler plus efficacement, aux clients qui sont aidés plus rapidement et à tous nos partenaires qui peuvent continuer à compter sur les données disponibles pour offrir leur service à la collectivité. » 

Daisy Adriaenssens, collaboratrice de la Cellule d’appui de la DIV : « Grâce à la nouvelle application, nous serons en mesure de mieux suivre et contrôler les dossiers d’immatriculation. Nous simplifions et digitalisons les processus et veillons à une communication compréhensible et correcte avec nos clients afin de réduire le nombre de dossiers incomplets ou incorrects. En outre, la nouvelle application nous permettra d’aider plus facilement les utilisateurs de WebDIV, tels que les assureurs, lorsqu’ils rencontrent des problèmes. Par exemple, nos collaborateurs du call center pourront reprendre et finaliser une transaction. De plus, ils pourront suivre le statut de toutes les demandes. » 

Jorgen COLSOUL, directeur du Service d’encadrement TIC : « C’est un projet de grande envergure comprenant de nombreuses innovations technologiques. La modernisation de l’application de base n’est qu’un aspect ; l’échange de données avec nos partenaires des secteurs public et privé a également été totalement repensé. Je pense, par exemple, à la police et à la justice, mais aussi aux gestionnaires de parkings et aux gestionnaires des zones à basses émissions. En effet, le SPF Mobilité rassemble toutes les informations sur les véhicules. Les informations que chaque partenaire peut recevoir sont précisées dans des protocoles de données conclus avec les juristes de la DIV. La nouvelle application permettra un échange plus efficace et plus correct de ces données en tenant naturellement compte des exigences de sécurité strictes prévues par le RGPD. » 

Tags
Back to top button