Politique ferroviaire

2019 – Des subsides pour le transport de marchandises via le rail en 2019

En 2019, le SPF Mobilité et Transports a octroyé 13,5 millions de subsides aux compagnies de transport ferroviaire. Ces aides visent à encourager le report modal de la route vers le rail, dans une optique environnementale. Une utilisation plus importante du rail pour le transport de marchandises diminue en effet le nombre de camions sur nos routes. 

Le transfert modal, c’est-à-dire le glissement du transport de marchandises par route vers d’autres modes de transport, est un pas important vers une mobilité plus durable. Depuis 2005, ce sont près de 260 millions de subsides qui ont été accordés au transport combiné et au trafic diffus. 

Transport combiné 

Le transport combiné ferroviaire est le transport d’unités de transport intermodal. Il s’agit de conteneurs, de caisses mobiles et de semi-remorques qui peuvent être chargés sur différents moyens de transport mais dont la plus grande partie du trajet est effectuée par le rail. Entre les différents modes de transport, ce sont les unités de chargement qui sont déplacées et non les marchandises. 
La plupart de ces conteneurs entrent dans le pays via le port d’Anvers ou de Zeebruges, ou par le terminal ferroviaire d’Athus. 

Trafic diffus 

Le trafic diffus est le transport d’un ou plusieurs wagons de chemin de fer, qui sont collectés auprès d’une ou plusieurs entreprises, et qui forment ensuite un train plus grand, puis roulent vers une autre destination nationale ou étrangère où les wagons de chemin de fer vont en général vers des entreprises différentes. 

L’avantage de ces types de transports est de réduire le nombre de camions sur les routes belges, ce qui provoque moins d’embouteillages et donc pollue moins. C’est pourquoi le SPF Mobilité et Transports encourage leur utilisation via l’octroi de subsides, nécessaires pour les compagnies de transport en raison des coûts supplémentaires engendrés par les manipulations spécifiques faites sur les wagons lors des transferts. 

13,5 millions d’euros de subsides en 2019 

Pour le transport combiné, 4 millions d’euros ont été octroyés en 2019 pour un total de 165.355 unités de transport intermodal, soit un subside moyen de 25€ par unité. En ce qui concerne le trafic diffus, ce sont près de 9,5 millions d’euros qui ont été accordés pour un total de 112.140 wagons, ce qui représente environ 84€ par wagon. 

Quel avenir pour ces subsides ? 

Ce mécanisme d’aide fédérale au transport combiné et au trafic diffus, tel qu’il existe actuellement, arrive à son terme le 31 décembre 2020. L’avenir de celui-ci doit encore être déterminé, sur base de l’expérience acquise, de l’évolution du marché et d’exemples étrangers. 

Le SPF Mobilité a ainsi commandé en 2019 une étude destinée à évaluer l’impact du système existant, à comparer les mécanismes d’aide mis en œuvre dans un certain nombre de pays européens et à formuler des recommandations sur un éventuel système d’aide applicable en Belgique au-delà de 2020. Cette étude, initiée en novembre 2019, devrait se conclure en mars 2020. 

Sur base de ces conclusions, le SPF Mobilité et Transports pourra proposer au gouvernement fédéral des pistes quant à l’avenir de ce système. 

Tags
Back to top button