Home FR

2018 – Introduction

Le rapport annuel 2018 marque l’aboutissement de projets majeurs du premier contrat d’administration de notre SPF. Ces projets marquants dans des domaines extrêmement variés et passionnants mettent en lumière les forces des hommes et des femmes qui ont œuvré avec engagement et professionnalisme à la performance de notre organisation.  

Les défis en matière de durabilité et de climat dans le secteur des transports sont immenses. Avec ses partenaires, le SPF Mobilité et Transports s’engage ainsi à préparer l’avenir pour la transition vers une mobilité multimodale propre, compétitive et connectée, en tenant compte des nombreux défis et opportunités, et des risques de distorsions du marché. 

La mobilité est par nature transfrontalière. C’est grâce au transport routier, ferroviaire, maritime ou aérien que nous pouvons franchir nos frontières belges en un rien de temps. L’objectif est de réaliser un marché unique des transports qui fonctionne bien, avec des transports abordables, accessibles et fiables, tout en étant durable, innovant, compétitif et sûr dans un monde en rapide mutation.  

Une grande partie de la législation et de la politique est gérée par des institutions européennes et supranationales telles que l’OMI, l’OACI, l’OTIF et la Commission économique des Nations unies pour l’Europe. Le SPF a reçu les moyens pour contribuer activement, à un niveau élevé, au fonctionnement de ces organisations internationales afin de promouvoir l’image et la position de la Belgique et de surveiller et défendre l’égalité des conditions de concurrence et la compétitivité des entreprises belges.  

Des liens de coopération sont également recherchés entre les États membres, comme par exemple dans l’Union du Benelux, qui a été un précurseur et qui est à présent un terrain très propice pour une coopération sans cesse meilleure entre États membres.  

Afin de pouvoir peser sur le processus décisionnel international ou européen et de défendre la vision du ministre compétent et du SPF, il sera essentiel de capitaliser sur l’expertise du personnel du SPF dont les représentants de celui-ci à la Représentation permanente de l’UE et de les impliquer dans ce processus dès le départ. 

Le contexte dans lequel évolue notre SPF est complexe. D’un côté, les normes politiques sont internationalisées, de l’autre, les compétences sont fragmentées en matière de mobilité en Belgique.  

C’est précisément parce que la mobilité a une structure de compétences très fragmentée que la clarté et le respect des compétences des uns et des autres sont importants.  

La concertation et la consultation des citoyens et des professionnels du secteur constitue une ambition clé pour l’avenir. Notre orientation client et nos partenariats de qualité seront les fils conducteurs de nos actions futures.  

Je vous souhaite une agréable lecture de cette nouvelle version du rapport annuel, axé sur l’augmentation des performances en matière d’innovation, de digitalisation, de sécurité, de développement durable et de coopération.  

Emmanuelle Vandamme 

Présidente du Comité de Direction du SPF Mobilité et Transports 

Back to top button